BHATI - PATCHWORK

by BHATI

supported by
Julien Dubois
Julien Dubois thumbnail
Julien Dubois rarement entendu un ep d'une telle qualité, et je pèse mes mots... Favorite track: 05 - Comme d'hab (Prod. Diabi).
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

    En achetant la réédition de l'EP "PATCHWORK" vous aurez la possibilité de soutenir financièrement les prochains projets de BHATI et nous vous en remercions.
    La réédition contient les 9 morceaux de l'EP en qualité HD ainsi que le morceau bonus inédit "Le même trajet" produit par Prince Baba, le tout en téléchargement légal à prix libre.

      €1 EUR  or more

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.

about

BHATI - PATCHWORK

1er EP solo de BHATI + le morceau inédit "Le Même Trajet" produit par Prince Baba

credits

released February 10, 2014

Lyrics by BHATI
Cover by Les Marqueurs
Mixing by PRINCE BABA
Mastering by Jimmy Beaufils

tags

license

all rights reserved

about

BHATI Paris, France

BHATI&BLISS // BPM // L'AFFAIRE // LES SUCRERIES

contact / help

Contact BHATI

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Track Name: 10 - Le même trajet (Prod. Prince Baba / Bonus Track)
J'suis devenu ce mec qui fait tous les jours le même trajet,
Faudrais qu'je reste alaise, avant de perdre la tête.
Mais pour les sous c'est tous les jours le même taff et les mêmes galères,
A s'battre pour un maigre salaire,
J'm'étais promis d'pas rentrer dans l'rang avant qu'j'ai trente ans, wai quand j'pense aux rêves que j'avais quand j'étais enfant...
J'ai du zapper des trucs en route, wai,
J'ai fait des études mais, j'aurais pu placer des tunes en bourse.
Je ressens la crainte de la page blanche, souvent j'essai d'éviter les feintes de la malchance,
(Et le soir) Le soir je marche seul, j'redécouvre des allées des boulevards que j'connais par coeur.
Des fois j'veux plus sortir, j'veux plus faire l'acteur, j'en ai marre des rues sordides.
Ah wai c'est ça la vie d'adulte? On navigue sur des cîmes abruptes et j'comprends qu'nos parents affichent des visages durs, sérieux.
On est des milliards à mener la vie d'galère,
C'est pour mes smicards qui triment et qui évitent la merde.
C'est si rare de vivre alaise, faudrait qu'j'me vide la tête, même si la ville m'agresse.
Wai j'ai même plus l'temps d'aller voir mes potes en HP, la journée j'taff et le soir c'est la fatigue qui viens m'achever.
L'impression de rester dans ma névrose, wai j'suis pas devin mais j'sais qu'demain ce sera la même chose.
j'suis devenu ce mec qui fait tous les jours le même trajet, la routine je sais qu'ça m'guette.
Faut pas qu'je baisse la tête sinon la tristesse s'amène, non j'rêve de faire la fête jusqu'a s'que l'ivresse m'atteigne.
2 ans qu'j'suis bloqué entre l'taff et la fatigue, la folie et l'harmonie, le calme et la panique,
2 ans qu'sa radote, que je bosse en rêvant d'acheter la caisse que j'prendrais pour aller bosser j'sais pas si tu vois l'paradoxe poto
Passe moi la drogue que je m'arrache la gorge.
On vit dans un capharnaüm, c'est comme un cauchemar, la vie met des gauches, droites.
Le pire, c'est qu'au final on passera tous par la morgue, alors on nait, on meurt, dans l'fond on suis tous le même trajet,
J'espère juste qu'aujourd'hui ce n'sera pas la même qu'la veille,
J'évite les croche-pattes, les obstacles et les traitres avec donc chaques jours je cours après mes rêves jusqu'a en perdre haleine.

REFRAIN DE FIN :

Je suis devenu ce mec qui fait tous les jours le même trajet,
mais, je ne sais toujours pas où j'vais,
J'ai bouffé des kilomètres wai mais toujours sur les même pavés.
J'espère qu'un jour ça va finir par bouger. X2